<- CNRS 4, p. 301

CNRS 4, p. 302

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 4, p. 303 Index des Cahiers




$

 

Aucun mouvement direct ne peut donner la bonne idée –

Seules des manœuvres indirectes peuvent accroître les chances. Les unes en augmentant les coups – et d’autres en sensibilisant ce qui choisit – ou cet appareil qui s’aperçoit que l’occasion est présente ou passe ou est voisine.

C’est pourquoi peu saisissent ce que tout le monde touche –

 

Et des idées elles-mêmes ne peuvent donner la bonne tierce-idée. Leur contact n’est rien – sans cet étrange adaptation selon laquelle on voit un phénomène dans une autre et qui est au fond – de reconnaître que je prends au moyen ou au sujet de A, la même forme interne que B m’avait donnée – Alors je passe de A à B – par simplifications c’est-à-dire indépendances.

 

*

 

Le passage à l’état net est une opération capitale – qui altère l’état primitif. Altération par expression –

Ce qui était possible confusément devient souvent impossible précisément

Le confus n’exclut pas l’intensité.

La netteté bloque le mécanisme.

Le changement général se fait par le confus.

 

 

Association et transitivité. Si A ass[ocie] B et B ass[ocie] C, A ass[ocie] C.

Ce n’est pas toujours vrai.





Date de création : 20-04-2003