<- CNRS 4, p. 299

CNRS 4, p. 300

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 4, p. 301 Index des Cahiers




$

 

 

  Et réciproquement en cherchant à remplir cette condition, je dois trouver des modes d’amenée

  Si je conviens d’emplir cette strophe de mots en plus j’ai de modes d’amener des mots quelconques qui satisfassent à la condition de continuer mon idée ou plutôt de lier des idées continuant mon chemin et remplissant un certain espace spirituel additif, plus j’ai de chances -

 

*

 

Volonté, prendre pour cause de A l’image de A ;

 

*

 

Le problème du hasard est essentiellement un problème de point de vue – Et sa difficulté gît typiquement dans le choix du point, l’arbitraire de la distribution des parties qui prises ensemble forment problème-

Il n’y a effet de hasard que par rapport à un dessin préconçu – Par exemple les effets d’interventions donnant lieu à l’aspect : grand effet, petite cause.

Or la valeur donnée à tel fait est essentiellement une application des interventions. Rouge et noire.

<Le même système qui envisagé à la suite est régulier >

Le même point fait partie de n suites chacune régulière et ces suites sont indépendantes et dépendantes.

) D’où le principe des interventions est accompagné de celui de la limitation et c’est un point très important. Surtout dans la vie psychique.

Toute la vie psychique est comme faite de hasards mais ces hasards sont de suite régularités ou presque –

Comment se fait-il que 2 choses se ressemblent. ?

L’homme seul fait le hasard. Pas de hasard sans homme





Date de création : 20-04-2003