<- CNRS 4, p. 295

CNRS 4, p. 296

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 4, p. 297 Index des Cahiers



$

 

Peinture et littérature contemporaines visiblement faites pour un effet rapide – excluant contemplation réfléchie, examen du détail – Lecteur de journaux, froleur d’affiches et de savantes devantures sont les chalands superficiels qu’il faut instantanément éveiller, rien qu’éveiller – pas enclore comme jadis dans un monde complet.

Il y a aussi une division du travail – Ce que la musique a retiré à la poésie. Ce que la photographie a retiré à la peinture – Le ne pas être photographique – Ce que des demi-sciences ont retiré à la prose.

Et le monde des auteurs ! Tendance réciproque chez les plus orgueilleux à se proposer des difficultés – un an sur une page –

Le public. Tout peut réussir – L’avenir prochain, juge. Succès successif de tout. Révisions, résurrections, rédemptions, réactions, révolutions – création et destruction artificielles de « valeurs ».

La notion de devenir et de progrès comme élément de désordre.

 

*

 

Personnage au milieu des paroles, écoutant sans entendre le sens – C’est la Musique langue toujours étrangère, langue toujours multiforme, portant des lois qui s’appliquent toujours à une pluralité de cas… M[allarmé] associant le son retentissant des mots, conduit à une syntaxe singulière pour donner un ordre à ces harmoniques comme il s’agit de classer des éléments à plusieurs dimensions. La modulation est relative à des transformations de groupes –




Date de création : 20-04-2003