<- CNRS 4, p. 280

CNRS 4, p. 281

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 4, p. 282 Index des Cahiers



$

 

Et c’est pourquoi je suis si craintif, si peu sûr de moi – si défiant si enchaîné à tant de préparations et de précautions – Je ne sais jamais si je ne vais pas me dégager – si je ne vais perdre tout à coup tous mes moyens et en fait cela arrive. Je demeure facilement stupide le cerveau comme arrêté : absolument interrompu. Je ne puis rien parier sur moi-même – Je sais que ma force me trompe autant que ma faiblesse – et qui me connaît bien s’étonne des deux et m’ignore ainsi d’autant plus qu’il me connaît plus et me peut prévoir d’autant moins – Moi le premier.

J’ai aimé les extrêmes par l’espoir d’y trouver un fixe. La logique, pour le même motif. Tout ce qui semble sûr m’attire, moi l’incertain.

 

Pas de « profession » ni « spécialité » ni « aptitude ».

Je ne crois pas un livre parce que le lecteur – c’est moi.

 

 

 

A. Aj. marg. g. : expression imitation - émotion




Date de création : 21-04-2003