<- CNRS 4, p. 268

CNRS 4, p. 269

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 4, p. 270 Index des Cahiers

$

Mer

pleine de période

 

                                   *

associations

formations de groupes

x' = x + a

x' = x' + a

xp = x + p

                                   *Briarée

Se sentir 3 bras - Je ne puis passer avec un seul ou avec un bras autrement placé

Imagination - possible confuse impossible nette -

Nette étant complète - de façon que à chaque fonction corresponde valeur. Or cet état tend vers le souvenir (ou le présent).

Car on finit par imaginer corrélativement la fonction - on finit en imaginant par passer aux fonctions

N'utiliser que les imaginations qui peuvent aller à fond - [[ . Aj. marg. g.: suffisante ]] différer infiniment peu du réel - devenir indépendants.

Donc il y a choix dans les imaginations possibles

                                   *

 

Pourquoi est si importante la vision mentale - dans les combinaisons et pourquoi un système extérieur ne peut le remplacer entièrement.

Parce que dans celle-là, les parties ou éléments sont sensibles, agissants - faisant penser et à chaque instant ils sont comme fonction de l'enchaînement ou suite.

N.B. Aux échecs si on voit la partie extérieurement, n'oublie pas que ce qui importe c'est autant figure et position que propriétés des pièces - Chaque pièce détermine une ligne droite ou brisée, et m positions possibles comme 2 points donnent [[ . Var. sup.: sont ]] une droite au géomètre - etc. -

Généralisant cette observation - toute image d'un objet donne suivant le jeu du moment (le moment est jeu) donne telles et telles possibilités. De sorte dire une image, c'est dire autre chose - Cf. images sonores.

Mémoire étant cas particulier de cette dation.


Date de création : 21-04-2003