<- CNRS 4, p. 260

CNRS 4, p. 261

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 4, p. 262 Index des Cahiers

$

Le formel logique consiste essentiellement dans la séparation nette - la discrimination - des espèces ou éléments psychiques - en classes qui suivent de mêmes lois de coordination, quels que soient les objets représentés par ces éléments.

Ainsi l'écriture, le langage sont formels en ce sens que des choses diverses sont attachées, des signes homogènes (+ et x -, -

*

Actes dont les matières sont relations irrationnelles c'est-à-dire correspondances uniformes. Pas de raisonnement, si le tout était visible ou tout invisible, cf. instinct et intuition qui est le contraire de l'instinct.

Le raisonnement relatif à ce demi caché - ou traverse la partie cachée.

L'instinct s'oppose à l'intuition et tous deux au raisonnement.

Le raisonnement comme intuition restreinte à des images finies et identiques.

 

< Toute la logique et le raisonnement repose sur la notion d'une sorte d'espace des choses pensables par signes. >

*

                        Ce qui est mental est général c'est-à-dire indépendant.

"Vrai" et "faux".

Si A est V, B est F.

c'est-à-dire si A

Le temps est exclu - (contradiction). Car tout le raisonnement - quoique demandant du temps est supposé instantané - c'est le principe de constance - ou de solidité.

*

Tout conscient entre 2 inconscients

impression devient fonction devient règle d'option

devient:

L'intelligence n'étant que l'ordre des souvenirs leur "intelligence" - a tempo, leur chance et de plus la manoeuvre des figures formées.

*

L'esprit ne peut se restreindre à son acte adapté.

Association et raisonnement


Date de création : 21-04-2003