<- CNRS 4, p. 254

CNRS 4, p. 255

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 4, p. 256 Index des Cahiers

$

"Il y a en moi quelque chose non-moi - et cela parle, presse - oblige - mais défaille, trahit, se tait - etc. Inconstance de dieu - Cela plus fort ou plus faible que moi.

*

Mis le crayon au tiroir -

puis rouvert, rien -

Alors 4 hypothèses -

incriminant

1° tiroir

2- Mémoire

3- Sens

4- Intelligence de moi (surnature)

L'homme consent à ce qui lui est indifférent.

 

Croire est ne pas distinguer - appeler A et B du même nom.

Croyance et temps - plus je réfléchis moins je crois, et ces mouvements sont indépendants de l'objet.

*

 

 

Toute image est passé -

Le passé est l'image -

Présent est acte + moi

(il faudrait un mot comme ego-facere - egotiser)

S'identifier - c'est-à-dire feindre

Or toute feinte implique la multiformité de quelque organe.

                                   *

Croire: quantité complexe - Ainsi je crois qu'il y a eu des choses avant maintenant - je crois à un passé - c'est donner à des images actuelles une valeur - C'est P = p + qi.

Il y a un chemin qui conduit de ma pensée actuelle à la sensation et un chemin qui va de cette pensée au souvenir.

Je puis dissocier P en p et q.

                                   *

La croyance la plus ferme que nous ayons, il faut bien se dire qu'elle ne signifie rien - rien qu'elle-même et non son objet. Ce qui revient à dire qu'elle a des conditions par exemple: impossibilité d'expliquer autrement.


Date de création : 21-04-2003