<- CNRS 4, p. 252

CNRS 4, p. 253

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 4, p. 254 Index des Cahiers

$

L'esprit est beau - de se comporter comme un être, lui qui est mécanisme = Si une histoire me fait songer à une autre et si réfléchissant, je déchiffre dans la 1ère un arrangement de la 2ème je conclus qu'elle en a été imitée et puis l'imitation elle-même, déguisée - Ces opérations de mon esprit semblent divines et pourtant - il y a un chemin et une suite d'impulsions élémentaires simples d'un pas à l'autre.

La 1ère me fait songer à la 2ème par quelque ressemblance que d'abord je ne vois point; mais d'abord, vient seulement la 2ème comme spontanément, et sans rapport à la 1ère. Qui a perçu la ressemblance-? Nul.. Et moi je ne la trouve qu'après. Et la réflexion ne fait qu'approuver ce que l'irréfléchi a fait et ce que nul n'eût pu faire à sa place. La réflexion ne fait que voir ce qui s'est fait tout seul. La ressemblance agit avant que d'être perçue. Mais si elle n'eût été perçue, elle n'eût pas été ressemblance mais seule succession bizarre.

 

faire sans faire

*

Pensée sans langage. Sans langage du tout n'est rien -

*

                                               Ë réflexe

relation entre   Ë  et

                                               Ë accommodation?! Celle-ci est travail

                                                            qui se fait pour arriver à

                                                                       réponse  finale.

*

L'art de respirer en pensant - Comment la notion de l'espace est liée à ma pensée? S = ð groupes.

*

S'enchaîner soi-même par les connaissances, s'immobiliser.


Date de création : 21-04-2003