<- CNRS 4, p. 248

CNRS 4, p. 249

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 4, p. 251 Index des Cahiers

$

Pour faire un mouvement déterminé il faut que le membre mort soit mû et retenu car un mouvement simple ne pourrait atteindre le but. Il faut que les conditions nombreuses qui définissent le but à atteindre soient représentées par des muscles indépendants en principe mais dont chacun ne peut donner qu'un déplacement simple soit brusque soit progressif.

*

Phases - tons - Les mêmes phénomènes superficiels - langage, mots, entraînent une machine plus ou moins étendue - cf. muscles - faux coup - degrés de liberté et de connexion. Tout est là. Plaisanterie - Ironie - Théorie de ces engrènements - Le point difficile à exprimer c'est l'identité du phénomène superficiel et la différence des moteurs profonds.

*

Science - cela veut dire: mise au net, ordre, classification pure.

*

Moduler

*

Il y a des changements que nous compensons. Si l'oeil s'accommode - d'autre part l'objet peut l'en dispenser et se mouvoir.


Date de création : 21-04-2003