<- CNRS 4, p. 234

CNRS 4, p. 235

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 4, p. 236 Index des Cahiers

$

Pourquoi préfère-t-on cette forme: est-ce que je puis-? à celle-ci: Puis-je? plus brève?

*

Je puis scander un vers ou le dire à plat, ou le jouer. Voilà 3 chemins.

*

Tout mouvement dépend de l'inégalité des circonstances qui appuient sur un être - Mais cette inégalité peut dépendre de plusieurs facteurs.

*

Ainsi la parole interne - son internité est due à la non activité de certains organes - phono-auditifs - La vision interne de mémoire -

Donc le dedans est ce qui manque de ces fonctionnements - qui font en même temps des liaisons, des restrictions - Le possible est donc dû à cette formule incomplète - Je puis x. = je fais x ou x est dans un monde incomplet.

Combinaisons de parole interne et de parole sonore - de vision et de vue -

On s'évade de chaque chose par le moyen de l'incomplet.

*

Un objet est réel lorsqu'il donne une valeur déterminée à chacune des fonctions et que ces valeurs sont d'accord avec les équations de condition (parmi lesquelles il en est d'acquises) de sorte que ce qui contredit l'empirisme acquis semble souvent non réel)

On rapproche le vague de l'irréel.


Date de création : 21-04-2003