<- CNRS 4, p. 214

CNRS 4, p. 215

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 4, p. 216 Index des Cahiers

$

La propriété est ce qui est retiré de la circulation générale au profit de l'intérêt général – moyen.

Ce champ est à moi parce qu'il est de l'intérêt de tous que moi seul en dispose - Et il est à moi dans cette mesure. Hors de cette mesure, je l'occupe, j'en suis maître - mais non propriétaire - (par définition).

Il y a donc des choses dont on ne peut être propriétaire et sur lesquelles l'intérêt général et la personnalisation sont incompatibles.

La propriété c'est une relation à 3 termes.

Cf. propriété littéraire ou des inventions qui récente a été faite sur mesure exacte sans traditions.

*

La "liberté" possibilité hypothétique d'être contraint par un précepte - par une déduction.

C'est l'élément formel qui devrait servir à définir la liberté.

*

Complémentaire -

L'action extérieure actuelle est combattue par l'action antérieure - et se compose avec elle.


Date de création : 21-04-2003