<- CNRS 4, p. 205

CNRS 4, p. 206

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 4, p. 207 Index des Cahiers

$

Lettre P[ierre] Féline à Casablanca

7/1/08

 

Du moment que R[ichard] W[agner] a organisé les moyens d'agir ad libitum sur le système nerveux général par sa musique sans inertie - c'est-à-dire où les changements s'introduisent indépendamment les uns des autres (entrées de timbres, modes etc.) comme dans un système vivant - il faut aller plus loin et faire de cette musique, le langage, un langage du système nerveux -

Car il n'y a pas de raison a priori d'une part, pour que ce système soit mieux exprimé par les mots d'un traité de philosophie ou les équations d'un traité d'analyse que par l'ensemble des sons et des opérations de ce groupe.

Et d'autre part il n'y a pas de raison pour que la Musique ne soit qu'un --- Art!

*

En algèbre - où 3 idées fondamentales devraient servir de motifs bien séparés éternellement nets dans leur composition on tombe dans le chaos dès la 2ème page.

Si j'avais à en faire un, je montrerais d'abord ces 3 thèmes, savoir:

1) idée de la notation en général

2) idée des opérations et combinaisons

3) idée de la grandeur.

Je les montrerais parfaitement indépendants puis combinés et parfois se décombinant comme dans la théorie des imaginaires etc.


Date de création : 21-04-2003