<- CNRS 4, p. 202

CNRS 4, p. 202-203

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 4, p. 203-204 Index des Cahiers

Regarde cet homme passer. Comme ses organes et ses leçons - il transporte son problème, ses solutions, son obscurité, son interrogation, son désaccord avec ce qu'il est - son confus reculé plus au moins facile à éveiller, son Que suis-je?

Comme le solide garde sa propriété de fusion -

Et ce sentiment toujours possible de désaccord - est-il ou n'est-il pas comme un instrument? .. ou le vice d'un instrument - ou autre chose - un commencement d'instrument.

                                                           *

Démon qui conseilles la grandeur – W[agner] - emporte-moi et toi qui souris ....

*

Pour percevoir en soi-même de bizarres choses - de vraies créations originales, des contacts, des déformations extrêmes de souvenirs, ne faut-il pas, pour ce génie, un certain abandon que l'ivresse artificielle procure - car il faut arriver au point où ce moi m'étonne, où je suis surpris par moi-même, où le plus intérieur est le plus étranger --

                                                                                                                                


Date de création : 20-04-2003