<- CNRS 4, p. 196

CNRS 4, p. 198

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 4, p. 198-199 Index des Cahiers

$

Pour faire une vision, il faut n'écrire que ce qui est vu comme si rien d'autre n'existait en même temps comme si de l'homme qui se retourne la face n'existait plus. Il n'y a rien de latent dans une vision et ce qui se passe sur la scène ne peut être gêné ni interdit par rien de latent.

*

Les autres hommes ne sont que des dehors d'hommes qui remplissent les rues et le théâtre. Et toi n'es qu'un dedans qui ne tient nulle place.

*

Je ne travaille qu'à différer - devenir différent.

*

Démontrer quelque chose, c'est placer quelqu'un dans une position contraire - en un point - d'où la vue soit unique et déterminée et donnée.

La nécessité logique.

*

Tel objet - (insolite, intense, excitant etc.) Veut être vu - Si j'obéis -

Mais sa volonté peut dépendre de mon système - (par exemple: il est insolite pour Moi et non pour toi.) Et quand elle aura été obéie - moi seul aurai changé -

Cet objet me commande et me tire vers lui - et sa force est en moi, contre moi.

<Ma propriété est de faire mon obéissance à une telle force née de moi -

La volonté est donc de la forme d'un contraste.

Invasion d'une chose particulière.

Elle est l'accommodation à un contraste ->

 

Ornements

Pureté -

c'est-à-dire séparation

corps purs

homogènes

Ce qui s'éloigne de la pureté tend à représenter le réel

Transformations en ensemble complet

opposées à représentations conformes

 

conservation du caractère d'élément de façon à lire l'ordre relatif à première vue -

Cf. algèbre -

Dépendant et indépendant de la nature de la position

2 effets staccato - Une unité détachée - contrastes

                          legato - Intrication - Répétition.

 

Symétrie - ordres de symétrie -

Combinaisons -


Date de création : 20-04-2003