<- CNRS 4, p. 187

CNRS 4, p. 188

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 4, p. 189 Index des Cahiers

$

Les changements du sujet - les états successifs d'un moi impliquent une sorte d'espace capable de ces variétés.

Loin que l'ensemble de ces transformations engendre les choses - il n'est possible que dans un ensemble préexistant...

<Ainsi une nouvelle dénomination, ou coordination - une idée nouvelle ou un point de vue etc. sont identiquement>

*

...Critique d'un poète.

Ce poète me gêne - Parce que je le lis en y pensant assez pour voir que son langage ne le hante que par moments et que ces moments contiennent pour diriger et choisir ce langage (ces images, ce ton) - des vues vers la mode et l'anti-mode littéraire - des souvenirs de ce qu'il faut faire pour être plus grand que X et plus neuf que Z, pour contenir  W -

En somme c'est un langage qui tout intérieur n'est cependant pas celui que l'auteur se parle à lui-même. Il nous parle intérieurement et nous entrons dans ses données. Mais je ne me reconnais pas dans cette idée qu'il se fait de moi - Il se trompe à mon sujet et je ne la pardonne pas etc. -----

*

Influences depuis 1850 -

                                               Peinture                       Musique

mais les                        Gautier             Baudelaire        dans

dessins de                    Goncourt                     Verlaine           l'intention

Gautier convient                       etc.                  Mallarmé         grave dans les procédés

autant à X                                                                              

qu'à Véronèse

tandis que

plus tard ß

 

*

Parnasse et naturalistes. Flaubert leur nœud, sortent du même besoin. Faire une littérature moins facile à récuser - plus résistante - Les uns consolident par la technique, d'autres par l'"observation" c'est-à-dire en parlant de choses que l'on peut voir -


Date de création : 20-04-2003