<- CNRS 4, p. 181

CNRS 4, p. 182

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 4, p. 183 Index des Cahiers

$

Anthropomorphisme.

Toute explication mécanique détaillée - moléculaire - est fortement anthropomorphique.

On n'explique dans ce genre, qu'en imaginant la molécule m comme disputée entre diverses forces - cédant à la plus grande etc. Mais distinction et classification des forces - c'est-à-dire usage de l'inégalité sont essentiellement des images animées -

[Croquis.]

Mieux valent les moyens par l'égalité, l'équilibre, l'énergie.

*

Ce que j'aime presque exclusivement dans les arts c'est de trouver parfois une image nette de ce monde dans un monde - chose si évidente, si connue - si difficile à fixer et à construire - ce mélange de spectacle et d'attention, de conditions presque cachées et de circonstances seulement visibles - de formel enveloppant et pénétrant le significatif sans que l'on sache comment se fait la combinaison nécessaire -- Combinaison transcendante de "points de vue" divers qui ne se transforment pas les uns dans les autres.

C'est pourquoi le saisissement d'exemples de ces combinaisons par les arts est si précieux - Mélange du moi et du toi, de la figure et de l'énergie, de la représentation et de ses supports.

Dans le philosophe en méditation ce n'est pas le vieux qui médite - il n'est qu'un accessoire central, un nom - un repère - c'est la forme de la lumière et celle des ombres. Mais on ne le voit pas.

) Enchaînement des parties sans signification - dans un sujet signifiant. Cette puissance de l'art est sans prix pour montrer une grande loi. Double légalité - Le même point atteint par raisonnement est atteint par association.

Pour un animal une couleur  n'est jamais qu'une signification - Il n'entre pas dedans.


Date de création : 20-04-2003