<- CNRS 4, p. 180

CNRS 4, p. 181

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 4, p. 182 Index des Cahiers

$

L'homme oublie la pesanteur, le soleil, la solidité - la constance et la régularité des grandes conditions de son existence - Ces grands intermédiaires, son ombre, la nécessité de tant de choses à chaque instant, il les oublie comme il oublie ou ignore son corps, ses pieds, et s'il ne les oubliait, il ne pourrait penser et l'effort de sa pensée n'arrive qu'à les lui rappeler soit nommément, soit sans l'apparence de relations épurées et d'idoles de la profondeur. La pensée est essentiellement partielle - Penser c'est oublier aussi. Oubli organique ou fonctionnel.

*

Le Moi et le nom général, brut - de tous les intermédiaires cachés puis en bloc, affirmés et inconnus et mis hors de question en un seul mot.

Le pronom substitue à une image ordinaire une situation, un mode de connexité.

*

Narcisse - La confrontation du Moi et de la personnalité -

Le conflit du souvenir, du nom, des habitudes, des penchants, de la forme mirée, de l'être arrêté, fixé, inscrit - de l'histoire, du particulier avec - le centre universel, la capacité de changement, la jeunesse éternelle de l'oubli, le Protée, l'être qui ne peut être enchaîné, le mouvement tournant, la fonction renaissante, le moi qui peut être entièrement nouveau et même multiple - à plusieurs existences - à plusieurs dimensions - à plusieurs histoires - (cf.pathologie). Je puis apprendre de nouveaux gestes.

Le loup garou - L'ange et la bête etc.

Voilà qu'ils se regardent par les mêmes yeux et qu'ils finissent par s'aimer.

La bête regarde la coquille qu'elle vient de quitter - Est-ce possible? Moi dans cette bizarrerie? Moi l'a faite? torturée ainsi? Pourquoi pas de gauche à droite ?

Heureusement je ne l'ai faite que sans le savoir. Je l'ai faite à chaque instant - Mais j'eus beau me nier à la suite et me contredire, la succession s'est faite, l'addition s'est réalisée.


Date de création : 20-04-2003