<- CNRS 4, p. 176

CNRS 4, p. 177

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 4, p. 178 Index des Cahiers

$

Ma liberté c'est ma création de ma contrainte.

*

Formel et significatif.

Réfléchir est retard -

Retard est résistances -

Donc : A donne B immédiatement (1)

Mais si retard, A donne B' - et puis B" etc.

Donc B, B', B". Valeurs Significatives diverses dépendent des retards -

Une foule de problèmes lèvent.

- Il peut arriver que la résistance soit déclenchée ou par A - ou par B, ou par "moi" ou par x. Ce déclenchement des résistances généralisé englobe comme cas particulier l'attention spontanée l'habituelle etc. Il contient donc les inégalités de penchants intellectuels - Inégalités de sensibilité du mécanisme.

- Il y a des problèmes de relations -

- Tout objet "un" est un retard.

- Tout A donne lieu à une réponse B. Cette réponse est toujours dans quelque relation avec A. A et B ne sont pas entre eux absolument quelconques - Mais B n'est pas en général visiblement approprié à A. B est quelconque avec A par rapport à moi conscient - à moi dirigé - B n'est pas en général ce dont j'ai besoin après A. Par exemple B ne satisfait pas à un état profond déterminé ou accompagné ou signifié par A. A demeure demande après B. Je ne suis ni satisfait ou ni lié par B. Une demande n'est pas satisfaite par sa réponse "formelle". La résistance s'oppose donc à la satisfaction - Elle tend à nier que la réponse soit réponse. Il y a donc des états où tel couple D R ne se suffit plus. Les liaisons demeurant les mêmes, le nombre des éléments de détermination ayant cru, - le degré de liberté a augmenté:   = mn -  .

)) La résistance accroît le degré de ma liberté vis-à-vis de la réponse. Mais ma liberté apparente décroît. Si je me libère de la demande je m'attache à et par la réponse - Si je me libère de la réponse, je m'attache à la demande.


Date de création : 20-04-2003