<- CNRS 4, p. 172

CNRS 4, p. 173

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 4, p. 174 Index des Cahiers

$

Deux issues lorsqu'on approfondit un sujet -

ou j'arrive à une simplification -

ou par contre à une complication - et fusion de cet objet dans un milieu indéfini.

*

Rythme, harmonie, etc. symétrie - sont dus au mélange (perceptible) de réflexes et d'éléments de conscience - On insère des notions et des sentiments dans des formes de réflexes plus ou moins compliqués - Renforcements -

Ou on imite le cycle du réflexe par des notions.

*

Les 99/100 des animaux se reproduisent sans s'en douter. Le plaisir et donc le sentiment, la sensibilité s'introduisent à un certain degré d'organisation comme compensation, remède, à quelque difficulté dans la fécondation.

.. Plus ils deviennent "libres" plus, peut-être, le rapprochement [[ . Aj. sup.: la force de ]] est psychique.

*

Je suis terriblement jaloux de tout ce que j'admire. J'ai la fureur de n'avoir pas vu, trouvé, deviné - tout ce que j'admire.

Mais voici mon apologie: je tourne ma fureur contre moi-même et si je rencontre quelque chose qui me plaise beaucoup parmi celles que j'ai faites - j'entre en souffrance, je me regrette, je hais ce que j'ai été pour l'avoir fait et celui que je suis pour ne le plus faire. 

 

Jean-Baptiste -


Date de création : 20-04-2003