<- CNRS 3, p. 212

CNRS 3, p. 212-213

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 3, p. 214 Index des Cahiers

$

Aucune expérience ne peut lever les difficultés primordiales de la physique.

 

*

Tout ce que la psychophysiologie peut et doit nous donner - son problème, sa tâche - c'est de préciser certains mots - de désigner au moins dans ces mots quelques notions nettes organiques ou physiques. Mais il est absurde de songer à exprimer en fonction de caractères de cette nature des propriétés irrationnelles.

 

*

Et quand on a su par coeur la vertu? qu'elle n'a plus de goût ou si le vice habituel ennuie son homme?1

 

*

La volonté comparée à l'hallucination - A l'état normal les images non motrices ne sont jamais indiscernables des sensations qu'elles représentent - Elles sont toujours données comme images - Mais dans le rêve et dans l'hallucination, il en est autrement --

Dans l'état de volonté, l'image remonte jusqu'à la sensation. En remontant elle trouve une résistance - Cette résistance peut être surmontée par l'impulsion acquise elle-même ou par quelque chose de singulier qui est la volonté elle-même - sorte de force étrangère à l'image dont il est question - force ou intervention - force sans force - Ce quelque chose autorise - l'image à se continuer par la réalité.

 

*

Propriétés générale des réflexes - Transmutation - Uniformité - Spécialité -

       irrationalité -         irrenversabilité -                                           Renforcements et intensité -

       intervention            Problème de finalité -

           sens               Telle excitation met à

                              ma disposition telle

                              propriété -

Extension -

Qu'est-ce qui est réflexe de - la conscience?

    Mémoire

                        *

La conscience est le lieu des réflexes dont une grande partie sont des lois différentes de celles des réflexes ordinaires.

Renversables - non uniformes1.

La même idée peut venir de     façons différentes.

Rationalité - éléments figurés

          mimiques

 

Cf. l'exemple du mot pris dans le poème su par coeur et libre, d'autre part, à ma disposition - danse -

Les oeuvres comme imitation de l'attention -


Date de création : 21-04-2003