<- CNRS 4, p. 95

CNRS 4, p. 96

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 4, p. 97 Index des Cahiers


$

Réduction de la Mémoire...

*

Si je veux être aimable, maintenant je suis forcé de me ressouvenir. Il y eût un temps ou je savais l'être et si ce temps ne me revient pas, je ne le suis pas.

*

Le bénéfice de la vue intérieure est dans la perception de l'unité et de la composition des objets qui, donnée et insensible dans l'expérience, ici doit être assurée, voulue et sensible.

Il n'est pas d'objet plus intéressant que cette formation et quand on l'a perçue, on méprise tous les objets.

*

Fini - infini.

Infini c'est-à-dire accroissement et procédé ou loi - à toute application du procédé correspond un accroissement certain.

L'accroissement ou la diminution dépend du procédé, mais non le procédé de l'accroissement.

*

Peut-être la conscience supérieure est-elle une simple localisation. Je suis envahi par telle idée - je vois un corps mais je m'aperçois qu'il ne se place pas parmi les autres corps, il se place à leur place [[ Aj. sup.:les annule ]] et si je le fixe et l'alimente fortement je fais plus que de le voir, il envahit mes mains, il y descend de moi pour remonter à moi plus déterminé et se consolide par des fantômes de gestes - et j'ai conscience qu'il n'est pas du même monde que le vrai, simplement parce qu'il n'est pas dans la place du vrai mais à son lieu et place et aussi dans des places qui ne sauraient être celle du vrai. Je m'aperçois que mes mains palpent ce que mes yeux croient voir au large. Je m'aperçois que je parle intérieurement en remarquant que je parle, que j'entends et n'entends aucun bruit. Contradiction locale ---> --->

*

Le Déplacement ou transformation peut être tel qu'à chaque transformation corresponde une autre dépendante de la première.

dérivée

loi de l'intensité du changement



Date de création : 20-04-2003