<- CNRS 4, p. 91

CNRS 4, p. 92

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 4, p. 93 Index des Cahiers


$

Contrastes etc. (2ème Loi)

Soient des éléments distincts Â ß y

Supposons-les classés (soit par existence d'une continuité implicite comme y = (B + n _ ß) etc. soit par exclusion deux à deux dans un même sujet (A remplace B dans le même objet) substitutions intégrales.

*

Supposons ensuite que ces éléments soient donnés dans un autre ordre.

*

Il n'y a pas de correspondance en général entre mon corps et mes images. Mais il y a des correspondances entre l'état de mon corps d'une part et d'autre part l'intensité, les discontinuités, le genre, les relations les arrivées d'images.

...Excité physiquement, je suis envahi par des images excitantes qui renforcent mon excitation.

Cycles.

*

Quoique deux fonctions soient distinctes et sans relation directe il peut arriver que l'une si elle fonctionne  interdise le fonctionnement de l'autre et que courir, par exemple, puisse être considéré comme négation de penser, manger etc.

On peut penser qu'elles se contredisent en un point caché et que là, courir =  non-pensée. L'expression développée serait une contradiction.

Ces fonctions ou systèmes de fonctions sont incompatibles et le temps ß n'est que cette exclusion réciproque.

Il y a un autre temps Â: celui relatif à une seule fonction et qui est l'exclusion réciproque des divers états du même fonctionnement.

*

Pour comprendre le monde matériel nous sommes forcés de former des fonctions, des coordinations qui dépassent toujours l'objet visé. Tels d'abord l'espace, les formes.

Nul objet ne les remplit, non plus que le temps.

*

L'Empire du Vague. Les confins instantanés de la connaissance.

*

La franchise consiste à répondre suivant la seule mémoire. Il arrive que ce minimum d'effort puisse se transformer en un maximum, l'effort pour parler étant proportionnel à celui pour ne pas parler. Le premier triomphe finalement étant de même sens que la facilité de la mémoire et que l'automatisme. On obtient toujours des aveux de celui dont la mémoire est bonne. La moralité latente est proportionnelle à la mémoire.



Date de création : 20-04-2003