<- CNRS 3, p. 281-282

CNRS 3, p. 282-283

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 3, p. 283-284 Index des Cahiers

$

                                       esgarder

Les problèmes les plus délicats demandent de l'esprit des conditions contraires. Il faut garder toute sa liberté d'esprit et cependant fixer son attention sur le point. Rien de plus rare.

 

*

Fatigue et indépendance des constituants.

 

*

La plupart du temps - l'esprit n'a pas de visions nettes - La vue nette est extérieure -

 

*

Att[ention]     Mouvements excités - non encore réalisés - intermédiaire entre potentiel et actuel.

Retenus par...?

 

*

Mesure -

Simultané et successif.

Force maintenant coordination le long de...

         pour    image

*

Un éclair paraît.

Il peut agir sur moi -                3 comparaisons

  1° par son apparence - métaphores - associations d'idées etc.

  2° par son intensité lumineuse - fatigue des yeux, réflexes

  3° par sa soudaineté -  surprise -

 

*

Qu'est-ce que: une idée? une image? - etc. - Quid détermine l'unité? un sentiment, un état etc.?? Ce sont donc des parties - des valeurs - des procédés de comparaison entre certain groupement et un objet matériel - séparable - mobile sans altération... Mais quelles sont les limites - ou quelles sont les liaisons de cette unité - Il faut que toutes ces parties puissent être mues d'une seule pièce ou être liées à une même excitation.

*

Si je veux étudier la surprise, je me surprends par artifice, et si j'y réussis, mon étude est impossible; et si j'y échoue elle est nulle.


Date de création : 20-04-2003