<- CNRS 4, p. 76

CNRS 4, p. 77

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 4, p. 78 Index des Cahiers


$

Il y a 3 classes de phénomènes... ou trois états du phénomène.

a) Les phénomènes vus et visibles par un "autre" et par moi

b) Les phénomènes visibles par un autre et par moi

c) Les phénomènes visibles par un moi.

*

3 termes (Reconnaissance, identité).

A objet donné en premier

A' souvenir de A

A" objet dernier donné       qui ressemble à A'.

            A <--> A' = A"

L'attention - Liaison entre le fonctionnement et l'image.

Tentative pour se faire mécanisme.

Problème du guidage.

*

Une chose dont je me souviens est celle qui n'a pas été répétée assez pour qu'elle disparaisse -- dès que ses conditions d'existence reviennent.

                                *

J'ai perdu mon Dieu il y a longtemps - au moment où je me suis aperçu qu'il était en moi, ce moi que j'ai toujours méprisé. Il était mon recul devant toute chose, pour la saisir sans en être saisi.

*

Le temps c'est le zéro perçu.

*

Plus il avance en âge, plus l'homme a peur de lui-même.

*

Un homme qui marche, en même temps se souvient et s'accommode (au terrain) - et ce problème si délié se résout naturellement à chaque pas, car il tomberait à chacun s'il manquait de se souvenir ou s'il oubliait de s'accommoder. Et la pensée est de même. A chaque instant, souvenir de choses et souvenir de relations et en même temps adaptation au présent..

Le souvenir est dans la conscience la marque de l'inconscient. La forme du souvenir est forme d'inconscient, de fonctionnement.

Celui qui marche se souvient de savoir marcher - mais ce souvenir n'est pas conscient - on ne se remet pas à l'époque de l'éducation de la marche, mais on marche comme si on avait toujours marché - et de même les mots comme si toujours on les avait sus. (Mais moins que la marche).



Date de création : 20-04-2003