<- CNRS 4, p. 75

CNRS 4, p. 76

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 4, p. 77 Index des Cahiers


$

Toute littérature est un faux psychologique, étant un choix. Etant un choix, le principe de ce choix est caractéristique. Ce que l'on retient et comment on le retient, voilà un problème pour la critique. Et puis cet autre: où aboutit le choix et le choix dans le choix? (pureté -)

Cette pureté (dans l'emploi des expressions -) division des moyens est un renchérissement ou un perfectionnement du langage mêlé.

*

La mémoire aussi se développe, non tant en force, qu'en articulation, en organisation. Chez l'enfant le passé est peu distinct et quand il se présente, il se démêle mal de l'actuel. Il ne possède pas encore les figures et les définitions, hier, avant-hier, etc. Chez lui le retour inconscient est fréquent - durable - tandis que l'homme s'aperçoit assez vite qu'il est en train de se souvenir...

Donc la valeur, la netteté de la mémoire ne sont pas immédiates [[ . Rat.: fondamentales ]] et cette propriété n'est pas séparable.

On apprend à se souvenir comme on apprend à marcher, la naissance ne donnant que la motilité non coordonnée.   -->la                              mémoire fait un tout comme la marche <--

La mémoire congénitale ne serait, dans cette comparaison, qu'un ensemble de propriétés élémentaires, ne donnant que des effets non ordonnés - aucun parcours régulier dans le passé.

Notre mémoire mûre serait donc due à une collaboration ou association très complexe.

Note en passant que je ne puis désapprendre la marche, volontairement du moins, et instantanément.  Marcher c'est se souvenir.

Ce qu'il y a de remarquable dans la marche et les autres compositions de ce genre, c'est la conservation de la souplesse d'adaptation malgré que les relations soient devenues inconscientes et parfaitement nouées.  C'est qu'il y a plusieurs genres d'adaptation et que la liberté la plus grande n'est pas avant toute adaptation mais entre le désordre initial et la liaison complète.

--------

Le problème de la mémoire contient celui de l'identité en psychologie. Qu'est-ce que le Même? - Ce qui est soustrait à des circonstances, c'est l'opposition du fonctionnement à l'adaptation.

Or le fonctionnement une fois établi tend à devenir inconscient. Nous n'avons pas conscience du fonctionnement mental, et les choses qui surviennent dans la conscience ))) tendent à s'assimiler à ce fonctionnement et donc à disparaître. (((



Date de création : 20-04-2003