<- CNRS 4, p. 73

CNRS 4, p. 74

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 4, p. 75 Index des Cahiers


Chaque phase est définie ou représentable par une sorte de domaine [[ . Aj. sup.: forme ]] dans lequel tous les éléments constituants sont organisés en demandes réponses.

*

) Comment tout ce que nous pensons ne se ramène pas à                  la pure mémoire ? (

 

Nous y échappons par le simultané.

... A chaque instant ce qui se passe pour moi, semble d'abord altéré par ce qui le suit immédiatement et indéfiniment, mais ce quelque chose n'est pas altéré en soi puisque plus tard on le revoit en souvenir.

De sorte que cette altération que je vois se faire est comme vaine. Le phénomène qui efface un phénomène et le remplace, ne l'efface que du présent, c'est-à-dire de la forme totale où entrent toutes circonstances, tandis que si l'on considère (comme la physique) un système matériel, ce système étant (par définition implicite) toujours tout entier présent, entièrement défini dans un temps aussi bref qu'on voudra et entièrement contenu en puissance dans cet instant, ses états se continuent les uns les autres et héritent les uns des autres. Il contient quelque chose d'indépendant du temps.

Le présent n'admet le passé qu'à titre partiel et intermédiaire -- La conscience n'existe pas dans un temps infiniment bref, et elle ne peut pas être fractionnée de sorte à être toute entière dans chaque fraction.

L'idée que je me fais d'un système matériel est justement celle-là de pouvoir le voir tout entier à chaque instant, ou en d'autres termes d'en regarder les états successifs comme entièrement extérieurs les uns aux autres et incompatibles simultanément.

Tout fait physique, tout système objectif peut être analysé en temps infiniment brefs. Il y aura toujours un état du système correspondant à un élément de temps.

( Un système matériel n'est après tout qu'un système visible et tangible. Mais ce que nous n'en apercevons pas ou n'existe pas ou n'est pas matériel.

Le matérialiste prétend: Tout peut être rendu visible et tangible.)

Les états Y successifs ne s'annulent pas entièrement.

*

Le passé est une propriété du présent.

Nous n'avons aucun moyen de lier, rationnellement la considération de la sensibilité à celle d'un système que j'ai appelé extérieur.

                 



Date de création : 20-04-2003