<- CNRS 4, p. 68

CNRS 4, p. 69

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 4, p. 70 Index des Cahiers


$

Le stable est superficiel. D'autant plus instable que plus profond?

*

On ne considérera jamais assez l'hétérogénéité  étrange des composants de la plus simple représentation.

*

L'indifférence dorée touche à l'immobilité magique et sa libre lucidité tend vers l'enchantement, sur la fin de l'après-midi.

A demi marbre, à demi fumée.. Souvenir sans bords, sans balustrade, sans véritables souvenirs, même. La forme seule de la mémoire, l'aspiration d'une perspective. -

*

L'homme souffre, et de sa souffrance tire des conclusions. Ces conclusions ne sauraient être légitimes. Car d'une souffrance on ne doit tirer qu'un mouvement et qu'un avertissement, mais pas autre chose. Les conclusions morales de la douleur ne doivent être regardées que [comme] des généralisations de cette douleur dans tout le système nerveux et non comme des clartés. La douleur est l'activité normale d'un organe qui fonctionne dans les cas anormaux. On la supprime en supprimant l'excitation de cet organe ou bien en l'empêchant de répondre à cette excitation.

*

Toutes nos significations ne sont que des intermédiaires, des chemins qui conduisent en système, d'un état à un autre suivant (non un but) mais une tendance à quelque équilibre conservatif sans autre profondeur. (Cf. réflexe).

Mais par les croisements de ces significations, se fait une apparence de profondeur, de substratum. Car ce qui sert à la signification, au passage, est toujours généralement multiple.



Date de création : 20-04-2003