<- CNRS 4, p. 65

CNRS 4, p. 66

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 4, p. 67 Index des Cahiers


$

< Phénomène physique - partie de moi qui ne dépend pas de moi >

*

Contenant et contenu

formel - et significatif.

Ces mots désignent la dualité des conditions de la pensée - mais seulement dans l'actuel ou présent actif - ) car dans le non actuel ou présent apparent le formel n'est perçu que comme significatif et devient significatif.

Ce qui fait l'importance capitale de cette notion du présent actuel pour débrouiller le chaos mental.

A chaque instant la pensée dépend de conditions diverses et indépendantes, mais le souvenir ne dépend plus que d'une seule condition - ou d'un ensemble lié de conditions qui ne sont plus indépendantes.

Le formel se rapporte au présent. Le significatif étant le dépassement apparent de cette condition -- Par lui, l'homme se croit plus qu'un instant, plus qu'un point, plus qu'une évolution mais contenir, et en même temps agir dans, - vouloir - retarder, conserver, prévenir, prévoir, se presser, abréger, attendre, refaire.

Le significatif ne distingue pas la vue de l'objet de l'image - ni les retours de l'image et de l'objet entre eux -

cycles

type démangeaison

--------

Cela est littéraire qui use des mots dans le travail de la pensée, au lieu de ne s'en servir qu'après ce travail arrêté - ( dans un travail secondaire). Le travail littéraire est toujours prématuré.

Le présent est ce qui dépend immédiatement de circonstances étrangères. Le système conscience - moi doit se séparer continuellement de cette action étrangère.

*

Petits bruits.

Mon fils qui respire, mon feu qui craque dans la bûche endormie, ma plume, mon souffle. Tous ces "mon" et "ma" indices très simples de relations très diverses.

*

Mets ton artifice dans l'ensemble et ton naturel dans les détails.



Date de création : 20-04-2003