<- CNRS 4, p. 59

CNRS 4, p. 60

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 4, p. 61 Index des Cahiers


$

Un principe d'analysis situs sera que tout point de l'espace ne peut être occupé que par un seul point de l'objet ou que 2 objets ne peuvent avoir un point commun.

*

Intelligenti pauca.

Comme si certains ne pouvaient saisir que des identités données et d'autres savaient résoudre des équations d'un degré plus ou moins élevé, ou plutôt savaient retrouver la forme de l'équation dont on donne les racines numériques .- (a, b) = c.

*

Sensibilité.

Remarque ceci: il faut donc, si j'agis sur un animal, que mouvements, sécrétions etc. ne suffisent pas à compenser mon action.

Il y a un effet qui n'est révélé qu'à lui seul ou plutôt qu'à quelque chose x qui se ferme en lui. --

Le sensible est ce phénomène qui n'est visible d'un seul point. X

Par la sensibilité, une action sur l'être s'étend non seulement à un système de parties, non seulement au total aussi, mais à son organisation, à sa spontanéité future, - relation entre ce qui est et ce qui n'est pas.

*

Le vivant est un système qui s'isole. Nul système matériel connu n'est isolé. Et si dans ce système , un

Sensibilité et conscience sont des troubles, des issues étranges.

*

...Attribuer à tel objet quelque chose non incluse dans le butin de mes sens.

*

On sait réaliser des systèmes matériels tels qu'une action extérieure quelconque détermine la production d'une action intérieure quelconque avec la 1ère.

Mais la sensibilité ne serait-elle pas liée à la visibilité du système? Un système peut être une substance - !!! Il y a peut-être un mode de connaître ce système qui ne se relie à aucun groupe de fonctions de nos sens - ?

Et quoi! je reviendrais à la substance par ce détour?



Date de création : 20-04-2003