<- CNRS 4, p. 52

CNRS 4, p. 53

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 4, p. 54 Index des Cahiers


Est significatif le fonctionnement qui tend à dépasserla fonction où il se produit.

*

Une représentation subjective prise au hasard dans le torrent de l'activité mentale n'est pas en général usceptible de généralisation - c'est-à-dire d'extension continue à tout mon être.

Mais il en est de telles - celles où je suis représenté et en tant que variable.

                        -------    

Il y a automatisme lorsque l'excitation suffit à déterminer entièrement la réponse.

Ce qui n'est pas automatique est de l'automatique non consenti. Le non automatiquye consiste dans l'annulation d'états antérieurs ou d'états plus immédiatement antérieurs au profit d'états pluys anciens. Enchaînement et liaison uniforme et non actuelle des fonctions. Si cet enchaînemenbt est contredit confronté avec les conditions actuelles, l'automatisme est surmonté - limité.

Et en effet si l'on se demande ce qui ne peut être automatique dans un être - ou comment cet être peut échapper à son automatisme - (du moins apparemment) - on ne voit pour troubler ce machinisme et le mettre en défaut que ces conditions actuelles - ou présent. La mémoire (généralisée) serait alors le développement ordinaire de l'être non troublé par le présent, lequel présent est donc assimilable à des forces extérieures.

Mais ce que j'appelle volonté ou attention n'est qu'un moyen admirable que je constiens - de faire un présent - de simuler ou remplacer ou capter ces forces extérieures, de façon que le système soit contraint de se mettre en équilibre avec cette force comme il le serait de s'y mettre avec les forces extérieures réelles.



Date de création : 20-04-2003