<- CNRS 4, p. 51

CNRS 4, p. 52

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 4, p. 53 Index des Cahiers


Les véritables saints n'ont pas été proclamés: personne ne les a pu connaître , car ils n'ont pas été faits pour l'homme.

Ils se sont faits imperceptibles selon la même marche qu'ils se sont faits saints.

*

Ce qui est réel est ce qui excite une certaine fonction.La réalité, le réel - c'est l'activité d'unbe certaine fonction composée.

                             ------

Pour un être distinct de moi et suffisamment clairvoyant "ma" pensée serait quelque chose du monde extérieur - de façon que "sa" pensée demeure toujours l'unique. Mais celui qui connaît toute ma pensée ne peut être que moi. Celui qui voit mes images - entend ma voix cachée, agit dans mon indépendance - est moi. Celui qui parle caché et s'écoute.

Si je parle - dans mon coeur - c'est que je m'apprends quelque chose. Chose curieuse, j'ai observé que ces paroles intérieures je puis ne pas les écouter, et quand elles se produisent sans que je leur donne attention elles n'ont pas de valeur et sont comme des jeux de la nature - (c'est-à-dire des "hasards" quant à l'intellect et des lois quant à l'organisme.) Mais quand j'y porte et puis arrêter mon attention, c'est comme si un objet fixe les commandait en tant que texte et modèle - alors elles sont expression de cet objet et non plus des effets automatiques, répétables d'une machine.

*

Péchés, sont des définitions par Dieu données.



Date de création : 20-04-2003