<- CNRS 4, p. 36

CNRS 4, p. 37

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 4, p. 38 Index des Cahiers


$

Si la chance, le moment de la vue intérieure permettent, peut-être, comme on dédouble une étoile comme on devine une orbite, ce soir également, de ressentir un fait intérieur, un moment important et imperceptible de la pensée, ce rien devenu sensible et qui ne l'est pas généralement- ce vrai non utile - organe sans apparence ni place dans le monde donné auquel il travaille...à la fois c'est un accident de le percevoir tout essentiel qu'il est, mais soupçonne voici que l'indice peu de chose, nécessite un bouleversement de ma vérité

*

Suite - volonté

Le réel et l'idéal vus comme des degrés d'une même évolution. Commencement, moyen et fin - ou achèvement de la subdivision.

Possible.

Celui qui voit A et celui qui voit B, étant le même, ne peuvent demeurer distincts. Ils forment un système instable de deux présents. Vouloir ceci, c'est avant tout ne pas vouloir cela - qui est.

Autre.

X est présent, ou actuel et réel

Y est présent non réel

Y tend à devenir réel c'est-à-dire rempli toute mon adaptation

*

)Regarder l'homme c'est se forcer à une sorte de strabisme ("Moi" et "lui" . système de significations - système de réactions etc.)(

*

)Dans une phrase on pourrait remplacer la ponctuation par des incidentes, par des parenthèses ou ??? relatifs aux temps, à la démarche du moi, au ton, à l'intention, aux règles de combinaisons, etc.(

 



Date de création : 20-04-2003