<- CNRS 3, p. 277

CNRS 3, p. 278

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 3, p. 279 Index des Cahiers

$

Métaphore relation rationnelle -

A et B toujours immédiats.

B conserve quelque chose de A = une même irrationnelle C est mêmement attachée à A et à B --

La métaphore est la modification de l'image au moyen d'une variable --

 

*

Self-variance - c'est plutôt la tendance à disparaître des faits de conscience - c'est la pesanteur dans l'esprit.

Mais on peut les obliger à tomber suivant un chemin. L'attention est alors la chute ou disparition, avec utilisation du travail de chute - à l'aide d'obstacles.

Cette utilisation est définie par la transformation en coordination ou en accommodation, de la chute du fait mental.

Mais le fait mental est inépuisable en soi, comme la nature de l'eau qui tombe ou de la pierre - Donc l'attention n'altère pas le fait mental - mais son potentiel momentané, et c'est sa situation, son moment qui changent.

Mais, de plus, - cette unité, fait mental - n'est pas clairement encore définie - c'est la variable consciente qui demeure inaltérée - ce que nulle coordination n'altère -

Ainsi le travail mental, est une coordination - ou tend vers une coordination ou liaison. Cette coordination est une succession uniforme ou correspondance uniforme - semblable à un réflexe instantané - Mais pourquoi cette défense quand il s'agit de faits   ?

Pourquoi ces efforts - d'où vient que cette correspondance est si ardue? -

La difficulté mentale provient toujours du nombre de composants et du nombre de correspondances -

On parcourt une suite de phénomènes mentaux jusqu'à celui qui s'adapte au proposé.

 

*

L'attention survit ou bien sous-vit à son objet.


Date de création : 20-04-2003