<- CNRS 4, p. 29

CNRS 4, p. 30

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 4, p. 31 Index des Cahiers


$

< Tous les phénomènes étant individualisés ("Un phénomène..un "autre" phénomène) doivent se considérer par couples, dans lesquels l'un est réponse de l'autre.

Ainsi, si B succède à A, B a pour réponse le souvenir immédiat de A, quelque soient A et B >

*

En vérité temps, distance, mouvement.. sont des notions qui expriment tant bien que mal ces faits généraux: le mélange de variations de diverses natures, et leur substitution ou équivalence par rapport à la conscience; la survivance partielle de la conscience aux phénomènes figurés; la pluralité des chemins de la conscience entre deux états, etc. le passage par des choses incohérentes. 31

Entre deux sons distincts perçus j'intercale quelque chose qui les unit en tant que choses équivalentes pour la conscience qui les sépare en tant que < cette chose >

 

*

 

L'attention est la tentative de réaliser un cycle fermé. - d'où domaines séparés puis réunis, d'où temps.

L'intérêt est l'excitation prise le long de ce cycle.

Relation entre telle figure et l'énergie libre.

 

Le monde extérieur est l'agent inconnu qui fait varier mon débit. etc. changeant mes conductibilités.

Mon débit, c'est-à-dire mon abaissement de potentiel

 

Le simultané est cela qui peut se diviser en parties dont l'expression soit contradictoire. Il est la contradiction dans une unité.

Si je dis A est noir et blanc, ou je me trompe ou je désigne un simultané.



Date de création : 20-04-2003