<- CNRS 4, p. 27

CNRS 4, p. 28

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 4, p. 29 Index des Cahiers


 

$

 

La pensée éveillée est un rêve redressé. On peut passer de l'un à l'autre par des corrections convenables.

Pour rendre ces corrections automatiques.

 

La vie comme phénomène nécessaire. Comment ce monde a-t-il pu faire la vie nécessaire?

 

Oeil.

V1 Vitesse de changement de courbure

V2 Vitesse de changement de diamètre de l'iris

V3 vitesse de l'impression de la rétine

V4 vitesse de restitution de la rétine

V6 vitesse de rotation de l'oeil.

 

Nous ne pouvons savoir quelque chose que si notre vision claire est compatible avec cette chose.

Et tout ce que nous pouvons savoir est implicitement contenu dans notre vision claire ou générale, en est le développement.

(Le soleil est trop vivant pour nos yeux. Et il y a tant de combinaisons et d'intrications ou relations qui nous passent et dont nous ne savons que le principe!)

 

Tout l'être est à chaque instant le serviteur d'une de ses parties.

 

L'être qui se connaît est en dehors de sa structure.

Lorsque mon oeil suit l'oiseau l'image la plus nette de l'oiseau est continuellement le signal et l'excitation de tous les muscles qui permettent cette image.

Or cette netteté, en elle-même, est une relation entre l'image sur la rétine et une fonction extérieure au système oculaire proprement dit.

Cette relation peut être comparée à un équilibre, et le mouvement de tout l'oeil et de ses accessoires, à un déplacement de l'équilibre. Tout le système doit se déformer pour restituer la netteté.

 

Le temps équivaut à un intervalle entre 2 états d'équilibre.

Si je dis: A est blanc

           A est noir

je sépare ces 2 propositions par une sensation interne particulière, un "temps" = 0 ou plutôt = indéterminée.

Et si cette sensation s'accompagne de tension, d'annulations et d'un maintien de l'événement I jusqu'à ce que II y réponde, on a la durée ou intensité du temps

 

Le temps serait alors et d'abord la sensation [[ Var. sup.: intuition ]] de la continuité du connaissant [[ Var. sup.: organe ]] indépendante des discontinuités des sujets de connaissance.

 

La durée peut être regardée comme toute déformation qui me permette de regarder un phénomène comme réponse d'un autre.

Si A et B sont demande et réponse, tout phénomène C qui n'est ni demande de B ni réponse de A sera dit être entre A et B.



Date de création : 20-04-2003