<- CNRS 4, p. 26

CNRS 4, p. 27

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 4, p. 28 Index des Cahiers


 

$

 

Tibère.

Le côté "sadique" - garde sa liberté toujours

Pente de la curiosité.

Pourquoi le nu et non l'écorché? l'attention se brise sur ce misérable corps secret et si connu.

Plus profondément.

 

La psychologie est la mécanique des interventions.

 

*

 

Interventions - ou actions de stabilisations.

Peut-être les interventions, (je baptise ainsi ces productions de changement qui sont déterminées par un rien, par un changement qui est en grandeur incomparable avec le changement produit) ne sont-elles possibles que lorsqu'un système est en équilibre instable, et lui permettent-elles seulement de passer à un équilibre plus stable?

J'appelle intervention tout changement d'un système qui produit un changement dans un autre système, de telle sorte que les deux changements soient indépendants en grandeurs.

)Le déplacement d'énergie mis en jeu par le passage [[ Aj. sup.: du 1er système ]] de A en B est indépendant quantitativement du déplacement mis en jeu par le passage du 2ème système de P en Q.

Je pense qu'il s'agit alors d'un changement dirigé du moins au plus. D'où le sens des phénomènes. [[ Aj. marg. g.: la stabilité d'un système dépend de l'état d'un autre système. ]]

L'obstacle qui s'oppose d'abord au changement du premier système fait partie du second. Mais le 1er ne réagit pas sur lui en ce sens que ce premier système ne s'oppose pas au changement de l'obstacle tandis que l'obstacle s'oppose au grand changement. Je dis grand par abréviation. Il est quelconque.( [[ Aj. marg. g.: La force d'intervention ne se compose pas avec les forces qui tiennent le système en équilibre ]]

< L'obstacle admet des déplacement qui laissent >

 

Tous les changements du I qui n'accroissent pas le potentiel du I sont possibles au moyen de changements du II qui... [[ Aj. marg. g.: Equilibres instables. Durables. ]]

 

*

 

 

Il n'y a d'énergie utilisable que celle d'un système susceptible d'équilibres instables durables, c'est-à-dire qu'on peut retenir en cet état moyennant une résistance dont la variation est indépendante du système. [[ Aj. marg. g.: Les interventions d'arrêt compliquent le problème ]]

L'intervention transforme un équilibre stable en équilibre instable. Parmi les modifications que peut  subir tel système en équilibre stable sans que l'équilibre soit altéré il en est qui  font passer le système à l'équilibre instable.

Il faut chercher

 

*

 

Toute excitation est de la nature d'une intervention.

 



Date de création : 20-04-2003