<- CNRS 4, p. 24

CNRS 4, p. 25

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 4, p. 26 Index des Cahiers


$

Lorsque je cherche telle chose "avec mon esprit" c'est que la chose ne correspond pas au moment. Le moment ne donne pas la chose et je n'arrive pas à elle selon un ordre.

Lorsque cet ordre existe il y a mémoire [[ Aj. sup.: suivie ]] ou méthode (ce qui revient au même, car il faut se rappeler la méthode).

 

...Je cherche à me rappeler

je cherche à me représenter

 

< Dormir est la seule chose que l'esprit cherche quelquefois pour son corps. >

Une recherche est une somme qui peut être divergente, d'éléments

désaccord entre 2 voies, entre 2 groupes de moyens représentables l'un par l'autre.

*

Ce que nous voyons de notre pensée est toujours une partie d'une modification dont le reste nous échappe, et doit nous échapper.

Mais à chaque pensée ne correspond pas une modification univoque, et réciproquement. Le problème se complique encore si on a affaire non directement à la pensée mais à l'expression de la pensée qui introduit de nouveaux éléments d'ambiguïté.

 

Nous donnons un sens à nos images au moyen des "sentiments" des émotions etc. sans lesquels ces images seraient équivalentes. C'est par les sentiments [[ Aj. marg. d.: Les sentiments sont extérieurs ]]  que les diverses combinaisons possibles sont pipées, inégalisées - choisies, voulues, redoutées.

Donc à une première < géométrie > algèbre pure de ces combinaisons il faut adjoindre la connaissance des inégalités. Et ces inégalité sont fonctions de circonstances infinies et du temps.

 

Le réveil naturel est une réponse à une sorte de demande dont la figure connue est : sensations de lourdeur et de faiblesse que l'étirement doit secouer avec les rêves étonnés, chassés par la force renaissante.

 

 

 

 

 

 

 

 

Les sentiments sont extérieurs.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le temps est la division en domaines qui ne se gênent pas, ou la résolution d'un désaccord par division absolue.

De plus notion d'ordre, c'est-à-dire que l'un des phénomènes peut être regardé comme résultat d'une opération x sur l'autre.

a et b ne peuvent pas se gêner entre eux.

B cependant est comme donné par a.



Date de création : 20-04-2003