<- CNRS 4, p. 19

CNRS 4, p. 20

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 4, p. 21 Index des Cahiers


$

Temps perception du lien entre fonctions distinctes || différence de vitesse entre adaptations.

Chaque fonction a son temps particulier, son évolution caractérisée par une diminution de son énergie utilisable, marquée par fatigue.

Toute excitation tend à produire une évolution entière.

Mesure d'une adaptation partielle par une autre.

*

Le Temps procédé ou origine de classification.

*

ordre  diversité de                       fonctions

sens

grandeur

Remonter dans le passé, l'effort devient nécessaire

*

La rétine est divisible en éléments tels que tout ce qui parvient à chacun est monochromatique (dans l'impression).

Et pour chacun de ces éléments (qui sont chacun de vraies fonctions (à mon sens) les couleurs possibles s'excluent et sont des instants d'évolution de cet élément.

 

De 2 fonctionnements distincts capables d'être perçus, et existant simultanément, l'un est automatique.

 

Une fonction dans le sens de ces recherches que je suis, est un groupe de choses qui s'excluent.

L'individu alors est constitué par de telles fonctions, simples et composées, et toute diversité de choses qui s'excluent est fonction. Chaque fonction simple est particulièrement définie par son groupe et plus particulièrement par une sorte de continuité dans ce groupe.

Remonter dans le passé, l'effort devient nécessaire.

 

Le "génie" d'un homme n'est pas une essence, une propriété substantielle car il suffit de faire varier certaines circonstances qui ne le touchent en rien pour l'annuler... Il suffit de supposer agrandi jusqu'à égaler le sien - l'esprit des autres...

 

Si A est donné,  B est chassé.

Si A est donné, B le chasse et est donné.

 

Oubli.

Amnésie. Son irrationalité.

*

Réversibilité totale des changements non-figurés, c'est-à-dire des "déplacement continus" selon lesquels on change "attention", on remonte dans le passé.



Date de création : 20-04-2003