<- CNRS 3, p. 907

CNRS 3, p. 908

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 3, p. 909 Index des Cahiers


$

 

Deux sortes de définitions. Celles des notions fondamentales celles des notions secondaires.

Les 1ères ne sont pas des constructions. Elles consistent seulement à porter les notions fondamentales qui sont toujours données à leur état le plus pur. Description ou plutôt détermination la plus nette qui se pourra de ces notions. L'existence est postulée mais il faut la maîtriser définitivement.

 

*

 

Le temps.

Combinaison de la notion "Avant - Après" et de la multiplicité

Comparaison de deux procédés indépendants.

 

*

 

En tous genres, l'homme vraiment fort est celui qui sent le mieux que rien n'est en l'air, qu'il faut tout construire, que rien n'est donné tout acheté...Regarde un dessin

 

*

 

Temps, autre idée.

Le changement implique quelque chose de très difficile à isoler mais je sens que tout système changeant peut se diviser de telle sorte que le changement en soit annulé.

Tout changement dans une  chose, suppose 2 autres choses, dont l'une varie en f de la 1ère et la 2ème est invariante.

A,B,C. A varie B varie C demeure. B = [A,C]

L'élément fixe se localise au point connu où nous ne sentons rien. C'est le point sur lequel il faudrait agir pour compenser le changement

C n'est pas perçu, on perçoit A et B

Tout changement est une subdivision classée. On appelle fixe la relation entre le terme initial et le terme final de cette substitution



Date de création : 20-04-2003