<- CNRS 3, p. 901

CNRS 3, p. 902

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 3, p. 903 Index des Cahiers


 

$

 

Majeure et mineure ne font pas toujours songer à la conclusion

 

*

 

Le travail mental consiste dans beaucoup de cas à former ou à fixer une condition, puis à former une suite de solutions qu'on essaye successivement.

ou bien à essayer de lier entre elles des données conformément à une solution donnée mais non exprimée , etc.

 

*

 

L'approximation est opérée par démarches discontinues et irrégulières

Il n'y a travail que dans la fixation et la tentative de fixation

Par l'étude de ces fixations on doit trouver les caractéristiques d'un espace ou groupe mental.

Par la fixation quelque chose mentale est soustraite à son altération formelle.

 

 

*

 

 

Avances et retards d'accommodation.

Avances partielles.

 

*

 

Rien de plus...que tout homme se mouvant et travaillant au moyen en faveur d'une seule idée

 

*

 

A quoi sert l'algèbre? - à quoi sert un levier? un treuil?



Date de création : 20-04-2003