<- CNRS 3, p. 894

CNRS 3, p. 895

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 3, p. 896 Index des Cahiers

$

L'animal peut résister aux circonstances extérieures, ne pas être une fonction continue de ces circonstances: d'où provient la notion de temps c. à d. de l'intervalle entre deux obéissances.

*

L'inconscient, le subliminal n'est, au fond, que le monde extérieur, le vraiment extérieur se servant de mes machines. Le hasard veut qu'il en tire quelquefois d'extraordinaires effets. Mais si l'on compte les coups, la niaiserie l'emporte.

Il n'y  pas le "génie" purement inconscient. Mais l'homme de génie est au contraire celui qui sait mettre à profit les figures gelées par le hasard

Il en tire une ressource infinie, vaste comme le monde. Mais il garde son art de supprimer - de rattacher -, sa liberté.

Le coup de génie ne vient pas à mon gré - mais mon vouloir introduit cependant quelque triche dans le jeu - par exemple imiter de mon mieux un bonheur précédent - imiter ce que j'étais au moment du coup heureux d'avant hier.

génie = conscient des inconsciences -

Il y a des choses donc qui peuvent n'être pas vues

qu'est-ce voir? -

*

Différence entre inventeur et son souvenir - une fois mise au jour, tous voient la même chose. L'inventeur a vu, puis a fait voir.

Ce qu'il a surtout, c'est vu nettement que la chose qu'il a vue nettement, on pouvait la faire voir.

*

Les révélations qui arrivent à certains, ayant pour effet de couper leur vie, de dominer le reste, de changer les goûts - et qui apparaissent comme une réalité nouvelle plus réelle ne se peuvent concevoir que par un changement sous l'horizon -

un accroissement singulier du domaine du connaissable aux dépens de la réalité précédente qui se fait moins réelle.

*

La littérature du XVIIe est toujours adaptée à une compagnie. Elle n'est pas soi-disant de l'homme seul. Preuve: sa syntaxe - on ne prend pas ces tours pour se parler mais pour tenir compte de mainte condition - aussi pour se distinguer du vulgaire.


Date de création : 20-04-2003