<- CNRS 3, p. 870

CNRS 3, p. 871

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 3, p. 872 Index des Cahiers

$

Individu

Présent - ses relations avec passé.

Pluralité.

*

Il me faut imaginer l'homme et le sentir viable et résistant dans mon idée. Il le faut.

Le nombre d'actes et de pensées et même de réactions possibles est plus grand que celui nécessaire pour le maintien de l'existence. L'homme peut trop manger, se tuer, se détériorer. Une éducation et une morale sont donc nécessaires.

*

Dans certains cas il peut être utile de faire complète abstraction de l'homme ou de l'être vivant pour ne considérer qu'un milieu (simple ou double ou multiple) qui se transforme (par la présence de cet être).

C'est ainsi que le monde apparaît à une conscience.. Si l'idée d'homme, de moi-homme et d'individu semble dominer et se dégager de tout à chaque instant et après chaque nouvelle mise au jeu, ce n'est qu'une sorte d'application des propriétés régulières des transformations du milieu-conscience.

*

Si on matérialise les pensées, les mouvements et les changements intérieurs, si on les voit dans le plein jour - (celui --> jour <-- qui serait indépendant d'eux et les éclairerait indifféremment,) quelle singulière physique!

Et pourquoi cette bizarre expérience n'est pas -- imaginable? La parole intérieure ne diffère pas de l'autre et se peut écrire.

*

Sensation faite pour que je ne sois pas surpris par un réflexe.

*

L'exagération n'a d'intérêt que si elle est systématique. Si on voit que l'exagérateur en reste maître.


Date de création : 20-04-2003