<- CNRS 3, p. 862

CNRS 3, p. 863

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 3, p. 864 Index des Cahiers

$

La voix humaine n'emploie pas d'ordinaire les puissances de son chant. Lorsqu'elle chante donc, elle transporte ce qu'elle dit, dans le domaine exceptionnel, de force [[ . Var. sup.: tension ]], de surabondance, de discipline, d'homogénéité où le chant est possible mais où la parole devient conventionnelle, bonne pour des êtres purement représentatifs dont le moi est en moi, auditeur, tandis que leur figure est sur le théâtre. Je ne puis supposer que cette parole mue dans la région des hautes températures n'appartienne à un monde séparé, création entièrement de la volonté.

*

La volonté ou du moins un certain emploi et degré de la volonté, permet à l'être de résister au présent, en faveur de l'absent.

Vouloir c'est penser à agir-selon une circonstance singulière qu'on peut appeler moi.

 

Je puis vouloir m'éveiller à telle heure - et je m'éveille à cette heure. Si je n'ai pas voulu, je m'éveille à l'heure "générale" - heure fixée par les circonstances, l'habitude etc.

De même, je puis vouloir arbitrairement telle chose - et si je n'ai pas voulu, j'agis selon les circonstances, les  habitudes etc., le traintrain.

Ainsi vouloir et circonstances partielles sont équipollents. Le vouloir substituant aux circonstances, une circonstance mentale [[ . Var. sup.: déterminée ]], - et étant la valeur physique d'un état mental, comme il est réciproquement la valeur de transformation.

*

Cycle volontaire -   Mémoire et Vouloir.

                     Maintien.

 

V. dépasse T et sens. Elle atteint son point à travers

Classification des sensations motrices.

 

------

 

Veille - Rêve.

Différence de cloisonnement et degrés de réalité.

Veille est cloisonnée en compartiments.

| extérieur.| intérieur | idées | actes | moi | actuel             | souvenir etc.

Entre ces compartiments relations fixes - et généralement IRREVERSIBILITE. De plus, netteté de ce cloisonnement.

Puis cette division s'amollit - Il y a unification, fusion. Toutes les impulsions tendent à se généraliser intérieurement et à se réaliser au même degré. Rêve.

Plus de distinction entre acte et souvenir, acte et idée, -confusion des demandes et des réponses.


Date de création : 20-04-2003