<- CNRS 3, p. 840

CNRS 3, p. 841

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 3, p. 842 Index des Cahiers

$

La précision, la netteté d'une image intérieure, n'existe et ne peut durer intérieurement que par une sorte de référence implicite à un modèle extérieur, et indépendant.

Puis-je obtenir l'image nette d'un livre, d'un arbre en supposant nulle l'existence extérieure de cet objet? Et alors qu'est-ce qui maintiendrait au point net cette vision complexe?

*

Les mots qui composent une phrase intelligible doivent contenir autant de variables communes qu'il en faut pour l'élimination, c'est-à-dire pour former une seule relation.

*

Avant de construire la psychologie, il faut bien construire son objet = l'esprit.

*

J'oublie que je dois sortir ce soir. Je songe à mettre mes pantoufles. Je vais déjà les mettre - mais le commencement de la décision, la précision de ce projet me rappelle que je dois sortir. Car je pense en même temps à ma soirée intime avec complaisance et comme avec force. Mais à la place future spirituelle où je la mets existe déjà quelque chose.

Sans la collaboration de certains êtres ou machines, indépendants, d'une sensibilité; et d'une perfection inimaginable - entre homme et machine - la pensée ne serait rien.

Serviteurs demi-humains.

*

Si dans un rêve vient une impression particulière  - cette impression s'étend en quelque sorte dans le vide, et devient en même temps l'excitant et l'unique condition des réponses produites dans les autres appareils. Le lourd dîner devient le monstre accroupi. (Dans la veille la métaphore serait asymétrique mais ici il y a substitution intégrale).


Date de création : 20-04-2003