<- CNRS 3, p. 818

CNRS 3, p. 819

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 3, p. 820 Index des Cahiers

$

L'être central ou Ame ou Esprit etc. est un groupe de sensations particulières - toujours sensations - toujours présentes [[ . Aj. marg. d.: c'est-à-dire jamais passées, jamais mémoire ]], toujours non-représentatives ni représentables - qui sont ou ne sont pas et c'est leur seule modalité.

Et lorsqu'elles sont, elles correspondent à toutes les autres et à toutes les connaissances dont elles sont en quelque sorte l'extrême limite commune.

Les singularités les plus importantes de ces sensations sont dans leur durée et dans leur intensité. Leur durée est spontanément brève par rapport aux durées des autres sensations qui sont nourries et alimentables par des excitations externes - et des autres connaissances prescrites par les inscriptions ou automatismes --

Leur intensité est

... ou bien ces sensations singulières n'existent que notion de l'intervalle entre un ensemble de sensations et telle sensation autre - et quelconque. Tu me parles, mais je sens mon pied glacé.

*

(O psychologue!) demande-toi toujours si tes conceptions suffisent en les combinant froidement à restituer les phénomènes que tu brûles de connaître dans leur structure. Et cherche comment il se pourrait que le rêve (par exemple) soit restitué de manière satisfaisante, en imaginant telles autres choses et en imposant telles restrictions.

< Mais alors il faudrait que les notions explicatrices soient en toute occasion, des moyens de déterminer tel rêve, et en quelque sorte, capables de satisfaire à la suite de ce rêve. Et même des machines à faire rêver.

*

La simulation comme chemin du vrai. Désirant avoir ceci en réalité ils commencent par simuler cet avoir. Etrange bête!

*

L'analysis situs est l'étude explicite des manières de discerner et de relier des points.

< L'espace n'est qu'un point généralisé - >


Date de création : 20-04-2003