<- CNRS 3, p. 817

CNRS 3, p. 818

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 3, p. 819 Index des Cahiers

$

Il est essentiel que le problème se tire des éternelles transformations de mots. Un mot pour un autre - observation - Calcul - Donc constituer le moyen de calcul -

 

Parmi les combinaisons verbales possibles il en est qui possèdent cette propriété (mais sans le savoir, sans le faire exprès) de coïncider avec une décomposition de phénomènes - ou d'exprimer un phénomène - c'est-à-dire une image adaptable.

-----

L'état central, percepteur de l'accommodation générale.

*

La propriété extraordinaire de simulation attribuée à tout le système nerveux, se déduit de la multiformité des excitations qui suffisent à exciter chacun de ses appareils.

Ainsi fausse mémoire, fausse nouveauté, fausses maladies.

*

Avant - Après -

A - B différent de B - A

*

La critique résulte de la liberté que je garde malgré les liaisons que m'impose une oeuvre ou un spectacle.

Je garde une telle liberté que souvent je ne puis comprendre ce qui est donné et qui demeure inerte en face de mon esprit.

*

Les Bêtises du Progrès.

La Surpopulation.

La Sur-excitation.

Les machines et vitesses obligatoires, meurtrières.

Un nuage énorme sur la lune, troubles d'encre et d'argent, masque tordu - qu'entoure le ciel étoilé tranquille, vissé d'astres.

Je pense à l'enfantine poésie de chercher mille ressemblances imparfaites de ce nuage, mille chameaux, monstres, contrées - tandis que sa valeur, sa poésie puissante et véritablement illimitée est justement au contraire d'être informe, lui-même, inaccessible aux mots, sans images.


Date de création : 20-04-2003