<- CNRS 3, p. 814

CNRS 3, p. 815

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 3, p. 816 Index des Cahiers

$

La mémoire est divisible en fragments qui sont à la fois souvenirs et actuels.

Le souvenir d'une sensation n'est un souvenir que si on tient compte de sa suite - -

*

Significatif.

Lorsqu'on regarde le damier et que l'on voit particulièrement une certaine rangée ou telle figure - cette abstraction qui devient même obsédante - [[ . Aj. marg. g.: Ces diverses figures sont autant de significatifs! Le significatif est ou volontaire ou imposé ]] montre que malgré les conditions égales de visibilité des cases je puis faire un choix même fortuit, et reconnaître seulement telles cases parmi toutes. De même que dans un mélange confus de voix je puis saisir seulement tous les mots qui se rapportent à un sujet préfixé - et de même pour de la lecture. De même une mélodie que l'on croit entendre dans un rythme de coups.

Ici l'attention est une inégalité de généralisation - une condition de plus, imposée à la liberté de percevoir et le mécanisme se voit: une excitation interne non compensée, formant potentiel, et promenée dans un champ perceptible où elle trouvera l'intervention.

*

L'intelligence est parfois l'effet que nous produit une adaptation rapide à des circonstances variant brusquement. Une fonction discontinue de variables discontinues.

*

Entre 2 images distinctes [[ . Aj. sup.: successives ]], entre 2 impressions des sens il n'y a que deux intermédiaires

- ou bien la relation irrationnelle - mémoire -               continuité invisible

 - ou bien la relation rationnelle - continuité               perceptible.

*

Plus généralement, dans tous ces exemples il y a substitution d'une partie ou figure perçue à un tout perceptible.


Date de création : 20-04-2003