<- CNRS 3, p. 808

CNRS 3, p. 809

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 3, p. 810 Index des Cahiers

$

Le système nerveux - système de différences de marche et de propagation, système différenciel.

*

L'être vivant ne s'accroît que dans un milieu saturé avec lequel il n'est pas en équilibre.

*

Ce qu'on nomme ineffable, indicible etc. ressemble à ces parties de la musique instrumentale que l'auditeur ne suit plus de la voix mentale - étant au dessus ou au dessous des extrêmes notes musculaires ou plus rapides. L'instrument fait défaut - non la connaissance - (transposition) et il peut être en défaut non seulement aux limites mais par manques intermédiaires comme une fonction discontinue d'une variable continue.

L'ineffable n'est pas plus précieux que l'effable - ni un muet plus plein de sagesse qu'un parleur.

Mais la connaissance est plus solide quand elle est exprimable. Une mélodie où entreraient pour partie des notes au dessus de la voix et de l'oreille ne serait qu'un dessin.

*

Plaisir et douleur sont des fonctions de l'intensité (prise au sujet d'une sensation). Ce sont des généralisations du premier ordre d'une sensation donnée. Tout plaisir --> ou douleur <--  est plus général que la sensation qui le cause.

Le degré du plaisir est toujours plus faible que celui de la douleur, en ce sens que tout plaisir peut être détruit par une douleur et que la réciproque n'est pas vraie. C'est justement pourquoi on lie ces deux choses différentes - à cause de leur relation directe avec l'intensité et de leur antinomie dans le sentiment. Il y a une certaine fonction par rapport à laquelle ces 2 choses s'excluent.


Date de création : 20-04-2003