<- CNRS 3, p. 797

CNRS 3, p. 798

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 3, p. 799 Index des Cahiers

$

formes - F(X Y - -)

 

attention veille

rêve

souvenir

vouloir

pouvoir etc.

durée

Ce sont des subdivisions quasi perceptibles - des états n - uplement connexes. Le fait capital est l'invariance de ces états par rapport aux représentations successives qu'ils admettent.

*

) Il y a en moi des connaissances qui jamais ne sont représentatives mais toujours elles-mêmes.

Ces connaissances sont celles qui me viennent des accommodations totales [[ . Aj. sup.: centrales ]] que je subis - ou du fonctionnement de la conscience même.

Ce sont les sensations propres des formes que je prends par rapport aux idées  et EN DEHORS d'elles - quoique l'intensité des idées puisse les masquer. Ce sont les sentiments des grandes classes de connexions.

*

Pour soutenir une civilisation il faut une masse où la force physique, la brutalité, l'ignorance, l'imprévoyance, l'impossibilité de réfuter, la facilité d'être conduit, séduit, épouvanté à peu de frais, la prépondérance des habitudes, la docilité aux signes simples, l'attachement aveugle à la vie animale.. se conservent, <et il faut que cette masse soit avec la masse directrice dans le>

*

Pourquoi? C'est-à-dire quel potentiel? Qu'est-ce qui intervient et que NOUS NE VOYONS PAS.

Comment? C'est-à-dire quel chemin?


Date de création : 20-04-2003