<- CNRS 3, p. 796-797

CNRS 3, p. 797

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 3, p. 798 Index des Cahiers

    

$

Il me paraît que le mouvement vibratoire au sein d'un milieu dépend de l'ordre de grandeur des particules relativement libres par rapport à l'ébranlement et à sa nature

*

Il faut se faire centre - et à chaque instant changer sa position secrète pour qu'elle demeure toujours centrale. Cela est la liberté.

*

Rêve - Il sentit venir le couloir interminable, à branches ambiguës - qui signifie..  (une incoordination .. - ) Et la [chute infinie - -] se formula, se construisit, .. qui est la conséquence dans la fiction de telles excitations non compensées. Le rêve, si on y applique un calcul de variations, - est caractérisé par la non-présence de dualisme - par la continuité.

*

Aã[AÕH] [[ .  Agathe. ]]

Le bain de mer est rêve par le changement d'effort.

*

Moi. Deux hommes se parlent. Ils se comprennent. Ils se répondent exactement. Le système formé par ces deux êtres détermine un moi d'une espèce nouvelle. (Si du moins on pensait comme chacun).

*

Je ne comprends pas = Je sais que ce tu dis a un sens - ne se borne pas à ces sons - n'est qu'un moyen.

Mais dans quel cas ai-je le droit de supposer que ceci a un sens?

- Quand ce sens me vient - ou quand ceci est fait de parties qui ont un sens.

*

L'idée qu'on s'est faite du rêve, à travers les âges, - révélation, - insignifiance - document.

*


Date de création : 20-04-2003